Conditions de Voyage

Le massif du Makay fait partie des zones les plus reculées de Madagascar. La majeure partie du massif reste vierge. L’objectif est donc de préserver cet endroit unique.

Réaliser une expédition dans le Makay, c’est vivre une aventure unique… Ne planifiez pas de dormir dans un hôtel ou de manger à une table de restaurant entouré de dizaines de touristes : ici, vous serez seul !

Toutes les nuits ont lieu sous tente, à l’intérieur même du Makay.

On peut en réalité diviser le Makay en deux parties : le fond des canyons et les crêtes. Dans les canyons, vous trouverez un végétation tropicale et dense, une faune incroyable (lémuriens, oiseaux, papillons, caméléons, etc), de l’eau et beaucoup de sable. Sur les crêtes, c’est le contraire : ce sont des endroits très arides, un monde de roches qui surplombe les canyons.

Dans le Makay et comme sur l’ensemble de l’Île de Madagascar, vous ne trouverez aucune bête venimeuse ou dangereuse. Le Makay héberge également très peu de moustiques, ce qui en fait un endroit de rêve !

Attention : en saison sèche, les nuits peuvent être fraiches : ~ 5°C !


Le gestionnaire de la Nouvelle Aire Protégée travaille activement avec les populations locales à l’aménagement de différents circuits touristiques, entièrement aménagés pour le camping (zones de camping, zones de bivouac avec coin cuisine et toilettes).

Pour évoluer dans le Makay, le plus simple est de suivre et remonter les cours d’eau ou des lits sablonneux. Un équipement adéquat est par conséquent fortement recommandé :

  • Chaussures de type « trail » et chaussures ou tongs pour les fins de journée (pour avoir les pieds au sec) ;
  • Bâtons de marche ;
  • Petites guêtres ; (images)

À qui s’adresser pour visiter le Makay

Il est vivement recommandé à chaque personne souhaitant visiter le Makay de faire appel à un professionnel du tourisme ; garantissant l’accès aux plus beaux coins du massif. La région étant très difficile d’accès et aucune carte du massif n’étant disponible, les guides et les porteurs locaux vous seront indispensables ; et leur présence sera aussi l’occasion pour vous d’en apprendre plus sur le peuple Bara.

Pour tous les séjours dans le Makay, il est obligatoire de faire appel à un guide local et de respecter la charte de l’écotourisme.